sábado, 21 de maio de 2011

CHARTE DE L'ENVIRONNEMENT

Da iniciativa do Presidente da República Francesa, Jacques Chirac, o Texto Fundamental do Direito ao Ambiente foi aprovado a 28 de Fevereiro de 2005 pelo Parlamento francês, com mais de 95% dos votos expressos.

O diploma coloca, agora, os princípios da defesa do ambiente ao mesmo nível dos Direitos do Homem e do Cidadão de 1789 e dos direitos económicos e sociais do preâmbulo de 1946.

O texto fundamental reconhece a todos o direito a viver num ambiente equilibrado e respeitoso da saúde, o direito de acesso a informação detida pelas autoridades públicas e do direito de participar na tomada de decisões públicas que afectem o meio ambiente.

Se este texto dá direitos a todos, também impõe obrigações. Cada um deve contribuir para a preservação e melhoria do ambiente e, eventualmente, ajudar à reparação dos danos que causar.

Além disso, as autoridades públicas estão obrigadas a aplicar o princípio da precaução e promover o desenvolvimento sustentável.

Finalmente, o texto do artigo 34.º da Constituição foi alterado para confiar ao legislador a definição dos princípios fundamentais da preservação do meio ambiente.

A elevação para o nível constitucional de princípios com fins ambientais (por exemplo, prevenção, precaução, responsabilidade) vai ajudar a dar uma base jurídica mais sólida a alguns instrumentos de políticas públicas no domínio do meio ambiente.

 CHARTE DE L'ENVIRONNEMENT

Article 1er.
Chacun a le droit de vivre dans un environnement équilibré et respectueux de la santé.


Article 2.
Toute personne a le devoir de prendre part à la préservation et à l'amélioration de l'environnement.


Article 3.
Toute personne doit, dans les conditions définies par la loi, prévenir les atteintes qu'elle est susceptible de porter à l'environnement ou, à défaut, en limiter les conséquences.


Article 4.
Toute personne doit contribuer à la réparation des dommages qu'elle cause à l'environnement, dans les conditions définies par la loi.


Article 5.
Lorsque la réalisation d'un dommage, bien qu'incertaine en l'état des connaissances scientifiques, pourrait affecter de manière grave et irréversible l'environnement, les autorités publiques veillent, par application du principe de précaution et dans leurs domaines d'attributions, à la mise en oeuvre de procédures d'évaluation des risques et à l'adoption de mesures provisoires et proportionnées afin de parer à la réalisation du dommage.


Article 6.
Les politiques publiques doivent promouvoir un développement durable. A cet effet, elles concilient la protection et la mise en valeur de l'environnement, le développement économique et le progrès social.


Article 7.
Toute personne a le droit, dans les conditions et les limites définies par la loi, d'accéder aux informations relatives à l'environnement détenues par les autorités publiques et de participer à l'élaboration des décisions publiques ayant une incidence sur l'environnement.


Article 8.
L'éducation et la formation à l'environnement doivent contribuer à l'exercice des droits et devoirs définis par la présente Charte.


Article 9.
La recherche et l'innovation doivent apporter leur concours à la préservation et à la mise en valeur de l'environnement.


Article 10.
La présente Charte inspire l'action européenne et internationale de la France.

Sem comentários:

Enviar um comentário